14.03.2017 Michael Jaïs, Président-Directeur Général, Launchmetrics

Partager ce post : Facebook Twitter
1489498019

Vous aidez les entreprises dans leurs grands lancements. Le bouleversement des calendriers, ce fameux « see now, buy now » impose-t-il une autre façon de procéder ?

Cette nouvelle façon de consommer impose aux marques de transformer totalement leur façon de fonctionner. Pour le moment, la plupart présente encore des collections vendues six mois plus tard et ce temps leur est précieux pour deux raisons. Il leur laisse la possibilité de retravailler certains détails, certaines silhouettes. Mais il permet aussi aux consommateurs de s’imprégner peu à peu d’une collection, via internet et les influenceurs qui jouent un rôle pédagogique très important, notamment pour les créations les plus radicales pour lesquelles il faut un temps d’adaptation. Avec l’avènement du see now, buy now, cette période de latence est en train de disparaître, obligeant les marques à se réinventer.


Dans ce contexte, quelles stratégies permettent d’optimiser un lancement ?

Nous conseillons aux marques d’agir désormais en amont en travaillant avec les influenceurs dès la phase de conception. Ceci est désormais possible grâce au digital qui rend les échanges plus rapides. Pour aider les marques, nous avons créé un « GPS radar » qui leur donne la possibilité d’accéder à une communauté de 50000 professionnels de la mode et d’exposer leurs produits à tout moment du processus de création. Les influenceurs peuvent ainsi interagir avec la marque et leur propre communauté. Cette méthode est très utilisée aux Etats Unis, elle commence à faire école en Europe et les maisons y trouvent leur compte, car ils redeviennent maîtres de leur calendrier. Ils lancent leurs produits quand ils sont prêts, libérés de la tyrannie des défilés.


Vous avez investi des domaines très différents. Les règles du jeu sont elles toujours les mêmes ?

Nous sommes dans le secteur de la mode mais également de la joaillerie, de l’horlogerie, de la beauté.. Et nous avons pu constater que cette stratégie est efficace quelque soit le type d’activité. Nous assistons aujourd’hui à l’ effondrement du moyen de gamme et à la montée en puissance de deux univers. Celui du low cost qui fonctionne avec des promotions opportunistes,. Et celui du haut de gamme qui se veut désormais inspirationnel, présentant l’acte de vente comme une expérience. Pour cela, les maisons doivent renforcer leur légitimité et ils le font via les influenceurs. Et cela est vrai pour des marques comme Nespresso, Apple et pour tout le secteur du luxe.


Qu’allez vous présenter au salon Traffic ?

Un nouveau service que nous avons décliné en version mobile. Il s’agit du gps sample qui permet de gérer le flux des prototypes d’une marque.


Retour liste

Please enlarge your screen or rotate your device