29.11.2016 LAURA DO ET BASTIEN LAURENT, FONDATEURS DE LA MARQUE AVOC

Partager ce post : Facebook Twitter
1480416939

Laura Do et Bastien Laurent ont créé la marque de mode AVOC, mais sont également directeurs artistiques sur des projets de décor, de set design et de scénographie. Ils viennent également de réaliser les images et la charte graphique qui signent cette deuxième édition du salon TRAFFIC.


Vous avez travaillé sur l’image du salon. Comment l’avez-vous imaginée et quel message vouliez-vous faire passer ?

Nous avons conçu ces images en allant droit au but. Nous voulions exprimer d’emblée deux idées : celle de la mode bien sûr mais aussi celle de la relation à l’autre. De ces multiples connections entre les gens qui sont aujourd’hui au cœur même du système mode. Nous avons imaginé pour cela un décor très simple, avec des bandes de papier de canson rouge qui s’entremêlent : symbole de cette dynamique de rencontres et d’interactions. C’est un univers que nous connaissons bien puisque nous sommes une agence de décor et scénographie mais également une marque de mode.


Quelle est, plus largement, votre vision de l’univers de la mode?

Ce monde est en train de vivre une transformation radicale. Les effets de la numérisation ont mis du temps à se concrétiser mais nous y sommes et la mode n’en finit pas de jouer à chamboul’tout. Notre marque AVOC défilera en janvier prochain mais quel sens prend aujourd’hui cet exercice ? Nos vêtements seront en boutique six mois plus tard et cela crée de plus en plus de frustration chez les consommateurs qui savent déjà tout des collections, via les réseaux sociaux. Et surtout, les marques de fastfashion -qui copient à l’envi le travail des créateurs- mettront nos idées et nos silhouettes dans leurs boutiques quelques semaines seulement après ces fameux défilés. Tout aujourd’hui est à repenser, le processus créatif, les modes de distribution…


Dans ce contexte, quels sont -selon vous- les bénéfices d’un salon tel que TRAFFIC ?

Ils sont multiples. La mode est un univers où règne aujourd’hui un grand individualisme, avec parfois beaucoup d’égo mais en même temps un énorme besoin de parler, de se retrouver. Traffic permet ces échanges mais offre aussi des contenus très concrets et très précieux. Les différents acteurs peuvent évoquer leur propre expérience mais aussi apprendre dans des domaines très pointus comme le développement à l’international, ou des nouveaux outils de gestion. TRAFFIC réussit à réunir tout cela et constitue, à ce titre, une plateforme unique.


Retour liste

Please enlarge your screen or rotate your device